Histoire/Géographie

Histoire

L’origine du nom de Luc-sur-Orbieu se rattache au gallo-romain "Lucus" qui signifie bois sacré.

A l’époque médiévale, le village de Luc-sur-Orbieu est une possession de la puissante abbaye bénédictine de Lagrasse. 

 

L’agglomération primitive se trouvait au hameau de Canos, qui était une paroisse importante avec la construction au XIIIe siècle de l’Eglise dédiée à Notre Dame.

Au XVème siècle, Canos tombe dans l’oubli, les habitants se réfugient dans le lieu fortifié de Luc. 

 

 

 

En l’an 1119 apparait pour la 1ère fois le château de Luc dans les écrits du Moyen Age, il s’agissait d’un modeste lieu fortifié qui servait à protéger le personnel et les récoltes. 

 

 

 

 

 

 

 

En 1213, Simon de Montfort s’empare du château de Luc à l'occasion de la croisade contre les Albigeois. Malgré les protestations des abbés, Luc devient en 1258 le fief des seigneurs de Luc, les marquis Thézan de Saint Geniés. 

 

En 1599, Henri de Thézan est nommé gouverneur de Narbonne par le roi Henri IV. En 1632, ses hommes d’armes perdent la bataille de Castelnaudary aux côtés du Duc de Montmorency et de Gaston d’Orléans contre les troupes royales. 

Le roi Louis XIII donne alors l’ordre de raser le château du seigneur qui a suivi le parti de Monsieur (frère du roi). Les seuls vestiges du château antérieurs au XVIIe sont les caves voûtées du XIIe siècle (15 - 18 °C et 80 % d’hygrométrie tout au long de l’année) et le pigeonnier qui n’avaient pas d’intérêt  stratégique. 

Henri de Thézan reconstruit par la suite la partie du château située à l’ouest de la cour d’honneur autour d’un escalier à mur d’échiffre.

En 1725, le château est acquis par la famille de Niquet qui construit l’aile centrale reliant le château vieux (restes du château féodal), au château du xviie siècle. Les aménagements du début du xviiie ont permis la construction de l’écurie et de l’orangerie au fond du parc. 

L’ensemble des bâtiments trouve son unité dans une symétrie harmonieuse et de belles proportions. Tous les encadrements sont en grès rose de Fontfroide. 

Monsieur Pascal, qui se laisse séduire par cette belle demeure en 1818, la cède en 1878 à la famille Fabre. Cette famille accompagne le renouveau viticole du château et construit en 1910 la cuverie de la cave souterraine, en 1913 la cave du raisin, en 2001 un chai de stockage et d’élevage du vin en bouteille. 

 

Au XIXème siècle, construction de la grande église de Luc dédiée à Notre Dame de l'Assomption dans laquelle se trouve une magnifique statue gothique de la fin du XIIIème siècle : La Vierge à l'Enfant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le blason de la ville

La situation géographique

Luc-sur-Orbieu est une commune rurale de l’Aude, située au cœur des Corbières, à 3 km de Lézignan-Corbières et à 19 km de Narbonne.

Avec ses 1140 habitants, elle s’étend sur une superficie de 988 hectares et s’est bâtie dans sa presque totalité sur la rive droite de l’Orbieu, rivière torrentueuse qui descend des Corbières. 

Luc-sur-Orbieu bénéficie de services urbains et d’un site verdoyant offrant tranquillité et proximité avec une nature de qualité (Le Mourel) 

Luc-sur-Orbieu possède un riche et vaste vignoble qui produit un vin d'excellente qualité, recherché pour sa jolie couleur, son goût et sa belle tenue.

L'altitude de notre ville est comprise entre 29m et 150m.